06 65 98 92 98
Note moyenne des avis : 4.8/5 (5 votes)

Besoin de vous débarrasser de fourmis à Pennes-Mirabeau ?

appelez nous 7/7

06 65 98 92 98

ou être rappelé

Entreprise désinsectisation fourmis à Pennes-Mirabeau (13170)

Les fourmis sont des insectes sociaux que l’on retrouve généralement dans nos jardins ou habitations. D’une ossature peu flatteuse, la présence d'une fourmi dans notre cadre de vie a parfois le don d’exaspérer plus d’un. Très territoriale, du fait de la présence d’une fourmilière, elles peuvent se révéler être de véritables nuisibles pour l’homme. Leurs piqûres peuvent infliger des douleurs assez fortes. Au-delà des différentes astuces de grand-mère pour les tenir éloignés, une forte colonie de fourmis devrait vous inciter à solliciter une compagnie de désinsectisation.

Une fourmi : Qu’est-ce que c’est ?

Illustration de la fourmi

Les fourmis sont issues de la famille des formicidés et forment avec les guêpes et les abeilles la catégorie des hyménoptères. Les fourmis sont des insectes sociaux formant des colonies, appelés fourmilières. Cette colonie parfois extrêmement complexe peut se constituer d’une dizaine voire de plusieurs millions d’individus. Ce sont des insectes très organisés dont le mode de vie est régi par des règles préétablies. Les sociétés de fourmis fonctionnent selon une division de travail bien élaboré et une communication entre les individus d’une même colonie pour une cohabitation sans embarras. On assimile très souvent le fonctionnement d’une fourmilière à celle d’une société humaine. En 2013, environ 12000 espèces de fourmis ont été recensées à travers le monde. Rappelons que ce recensement ne tient très certainement pas compte de toutes les espèces ignorées à ce jour. Le succès de leur évolution est en grande partie liée à leur organisation sociale, à leurs plasticités génétiques et à leurs alimentations.

Généralités sur les espèces de fourmis vivant en France

Quand les fourmis se mettent à envahir nos maisons, nos entrepôts, nos surfaces de ventes, il convient de réagir. Quelques fourmis isolées n’ont jamais causé du tort, mais quand il s’agit d’une colonie, il convient de se poser des questions. Selon le secteur géographique, voici les fourmis que l’on retrouve souvent en France.

Des fourmis dans une maison à Pennes-Mirabeau

Les fourmis noires

Comme son nom le mentionne si bien, cette fourmi affectionne la nature, car elle vit dans le sol. Généralement de couleur brun foncé ou noir, elle mesure 3,4 à 5 mm pour les ouvrières et 15 mm pour les reines. Elles font leurs nids dans les jardins, sous les dalles, dans l’herbe, dans les murs. En gros, de véritables indésirables.

Les fourmis d’Argentine

Ces fourmis sont de véritables conquérantes. Issus de l’Amérique latine, leurs développements en Europe et en France ne cessent de s’étendre. Reconnaissable par la couleur jaune ou brun clair, elle mesure 1,9 à 2,1 mm de long pour les mâles, 2,1 à 2,6 mm de long pour les ouvrières et pour finir 4,5 à 4,9 mm pour la reine.

Ces fourmis construisent naturellement leurs fourmilières à l’extérieur des bâtiments, mais peuvent pénétrer dans les maisons pour se nourrir. Elles sont omnivores, mais privilégient les aliments sucrés. Elles peuvent donc coloniser les maisons, les hôpitaux, les hôtels et les endroits propices à leur apporter de la nourriture.

Les fourmis pharaons

Originaire d’Afrique du Nord, la fourmi pharaon s’est peu à peu répandue à travers le monde. Le premier spécimen fut découvert dans un sarcophage d’où son nom. Elle a une couleur jaune brun foncé pour les ouvrières qui peuvent mesurer entre 1,5 et 2 mm. Les mâles sont brun foncé, voire noir, pour une taille de 3 mm. La reine est brun-rouge pour une longueur de 3,6 à 5 mm.

Elles sont essentiellement polyphages ce qui signifie qu’elles se nourrissent de matières sucrées, de viandes et de fruits. Vous n’êtes donc pas à l’abri dans rencontrer à Pennes-Mirabeau.

Les fourmis charpentières

Cet insecte social vit suivant un ordre social bien établi et contrairement à leurs cousines les termites, les fourmis charpentières ne se nourrissent pas de bois. Elles sont connues pour construire des galeries partout où elles vivent. Elles sont très répandues en France.

On la reconnaît par sa couleur noirâtre avec un thorax aux teintes de rouge ou brun selon l’espèce. Les mâles sont affublés de petite tête et de deux paires d’ailes et peuvent mesurer entre 9 à 10 mm. Les ouvrières par contre peuvent faire entre 7 à 13 mm. De plus, leurs apparences différentes selon leurs fonctions. Retenez également qu’une colonie de fourmis charpentières peut dépasser 5000 ouvrières qui servent la reine. À l’instar de leurs cousines, elles sont également friandes des aliments sucrés.

Une fourmi rouge sur du bois

La fourmi moissonneuse : L’insecte le plus venimeux au monde

Elle vit dans le sud des États-Unis et peu se montrer très létale. En effet, cette fourmi peut administrer un venin d’une dose mortelle de 0,12 mg/kg ce qui est vingt-cinq fois plus puissant que le venin d’une guêpe. Aussi, en comparaison au venin de l’araignée veuve noire (0,9 mg/ kg) il y a de quoi s’en méfier. En effet, trois piqûres de cette fourmi suffisent largement à tuer un rat de 500kg. À côté d’elle, la fourmi sauteuse semble être moins dangereuse.Il y a peu de chance que vous en retrouviez chez vous.

Les fourmis : Que dire de leur organisation sociale ?

Les fourmis sont des insectes sociaux qui vivent dans un habitat qu’elles ont elles-mêmes construit et que l’on nomme fourmilière. Elles sont dotées de règles sociales de conduite qui attribuent des rôles spécifiques à chaque membre.

Les fourmis : Un modèle social

Leurs organisations sociales très souvent appelées « eusocialité » sont axées sur la distinction entre les membres non fertiles et fertiles issus d’une même fourmilière. Ce cas d’espèce est tout aussi représentatif des abeilles, des termites, et de certaines espèces de crevettes.

Chaque groupe d’individus joue un rôle qui lui est dévolu sans jamais y déroger. Ce faisant, les fourmis non fertiles s’occupent de la défense de la fourmilière, des petits, de l’alimentation et de la protection des fourmis fertiles. Par contre, les fourmis fertiles ne s’occupent que de la reproduction. Aucune fourmi ne travaille pour elle, mais pour la communauté.

Une organisation quasi militaire

Retenez qu’une forte cohésion lie l’ensemble des individus d’une fourmilière. La protection et la communication sont les maitres mots. Tous les membres forment une communauté vivant en bonne symbiose et dans le pur respect des règles de fonctionnement. Ce faisant, trois castes catégorisent les fourmis.

Combien de reines pour une fourmilière ?

Selon l’espèce, une fourmilière peut avoir une ou plusieurs reines. Et selon le cas en présence, on y attribue des termes distinctifs.

Ainsi, la présence d’une seule reine renseigne que nous sommes en présence d’une fourmilière monogyne. Par contre, la présence de plusieurs reines, dont chacune, possédant un secteur bien délimité au sein de la même colonie est le signe de la présence d’une fourmilière oligogyne (ou polygyne). Cependant, une fourmilière polygyne fait preuve d’une entente remarquable entre ses membres. Dans ce cas,il existe de plusieurs reines fécondées qui vivent ensemble, mais dans des compartiments spécifiques dans la même colonie et dont les ouvrières sont entièrement dévouées sans aucune distinction.

Les fourmis : Mode d’alimentation

Traditionnellement, les fourmis sont omnivores. Dans la nature, ces insectes se nourrissent du miellat produit par les pucerons ainsi que d’autres hémiptères. Ils se nourrissent également de petits invertébrés morts ou vivants. Elles se délectent également des œufs d’autres insectes ainsi que des sucs des plantes.

Lorsqu’elles s’immiscent dans nos habitations, elles ajoutent à leurs menus une diversité d’aliments. Ainsi, elles se nourriront de tous les aliments sucrés, de viandes, des nourritures pour animaux et de toutes matières grasses à leurs portées. Elles raffolent de presque tout ce dont nous nous nourrissons. Lorsqu’une reine fonde sa colonie, elle doit se nourrir de ses propres œufs en attendant que les ouvrières prennent fonction. De plus, en cas de traumatisme causé à la colonie, la reine peut s’adonner au cannibalisme pour survivre. Il est important de préciser que les ouvrières qui ont la lourde tâche de ravitailler la colonie disposent d’un double estomac. Le plus grand, un estomac dit «  communauté » recueille la nourriture qu’il mange en forme liquide qu’elles devront une fois de retour dans la colonie partager avec la reine. Le jabot dit estomac « individuel » sert à recueille une petite quantité de la nourriture communautaire lorsque l’ouvrière aura elle-même besoin de se nourrir. Les larves destinées à devenir des reines reçoivent un traitement de faveur pour leur alimentation.

Les fourmis : Quelle utilité ?

Gros plan de la fourmi

Notons que ces hyménoptères jouent un rôle de décomposeur en se nourrissant de déchets organiques à l’instar de toutes formes d’insectes et d’animaux morts. Elles sont en quelque sorte la police sanitaire de l’environnement à Pennes-Mirabeau. Fidèle à cette fonction, les fourmis charpentières en construisant leurs nids dans les bois morts accélèrent ainsi la décomposition de ce dernier. Elles contribuent également au maintien de la chaine alimentaire. En effet, les fourmis constituent un buffet pour de nombreux vertébrés, invertébrés et oiseaux qui en font leurs sources d’alimentation. C’est le cas par exemple de certains ours qui s’attaquent volontiers aux arbres qui abritent certaines fourmis charpentières pour se nourrir de leurs nymphes.

Ce n’est pas tout, en creusant des galeries et des tunnels, elles favorisent l’aération du sol. Ce faisant, les fourmis brassent la terre en transportant sur la surface de terre des cailloux et des lopins de terre.

Elles sont également connues en agriculture comme protectrice de certains arbres fruitiers et cultures contre certains insectes, rongeurs ou champignons. Cette faculté protectrice a même conduit à ce dont certaines espèces de fourmis soient protégées.

Notons qu’ils existent des espèces d’oiseaux qui utilisent les fourmis comme antibiotiques. En effet, les passereaux prennent des douches de fourmis en les saisissants dans leurs becs et en les frottant contre leurs plumages. Ce faisant, la fourmi libère un acide formique idéal pour tuer les parasites de leurs plumages.

Comment détecter la présence de nid de fourmis à Pennes-Mirabeau ?

Nous commencerons par préciser qu’il s’agit là d’un exercice plus facile à dire qu'à reproduire. La difficulté s’accentue lorsque le nid de fourmis est localisé chez vous à Pennes-Mirabeau. Rassurez-vous, car dans la grande majorité des cas, les nids de fourmis sont à l’extérieur des habitations.

Il vous faut commencer à observer les aller-retour des fourmis. En effet, lorsqu’une source d’alimentation est repérée par une ouvrière, cette dernière laisse des substances chimiques communément appelées « phéromones » sur son passage afin d’indiquer le chemin à suivre à ses paires. Suivre cette file vous conduira sans doute au nid. Et si le chemin est long à telle enseigne que vous ne pouvez détecter leurs nids, placez tout simplement à mi-chemin des aliments sucrés. Avec le temps, elles emprunteront le chemin le plus court pour rejoindre le nid. Les appâts près du nid sont plus attractifs que ceux qui en sont loin. Prenez également le soin de constamment vérifier vos sacs et contenants alimentaires. Plus actif la nuit, il vous suffira de vous munir d’une lampe torche pour les suivre et découvrir leur habitat. Aussi, elles se servent généralement des fils électriques ; téléphoniques et des branches d’arbre pour avoir accès à vos maisons. Les petits amas de sciure de bois sont également indicateurs de la présence de fourmis charpentières chez vous.

Les fourmis : Comment s’en débarrasser ?

Il existe plusieurs méthodes selon celle que l’on choisit allant à l’éloignement ou à l’extermination de ces insectes. Si vous décidez de faire recours aux astuces trouvées ici et là, vous ne résoudrez pas le problème à la source. Il est judicieux que vous fassiez appel à des professionnels comme note société à Pennes-Mirabeau pour vous en débarrasser.

Recette de grand-mère d’éloignement

Les méthodes qui seront énumérées ici agiront comme un répulsif pour vous débarrasser des fourmis qui hantent votre maison sans les tuer. Une fois les fourmis repérées, placez sur leurs chemins du citron, du camphre, du vinaigre de cidre, du marc de café ou des épices comme la cannelle ou du piment de Cayenne. Bien que ces solutions soient utiles, vous risquez de ne pas exterminer la colonie.

Méthodes d’extermination : Sans et avec insecticide

En cas d’inefficacité des méthodes ci-dessus, utiliser la manière forte. Toutefois, vous pouvez le faire avec ou sans insecticide. Dans le second cas, une entreprise de désinsectisation de fourmis à Pennes-Mirabeau serait fortement conseillée. C'est même la meilleure solution que nous vous recommandons.

Technique sans pesticide

Commencer avant toute chose par repérer le trajet emprunté par les fourmis. Une fois repérée, éliminez leurs sources d’alimentation. Utiliser un aspirateur pour faire disparaître les files butineuses que vous ayez en présence une colonie de fourmis charpentières ou pas. Procédez ensuite au colmatage de tous les orifices d’entrée susceptibles d’être empruntés par ces insectes. Détruisez le nid en le perturbant régulièrement. Cela devrait en toute logique les inciter à partir. Cependant, vu leur ténacité, ils peuvent ne peut être influencés par vos actions. Songez plutôt à faire recours aux professionnels de traitement des fourmis à Pennes-Mirabeau pour obtenir satisfaction.

La réussite de cette étape repose sur votre compréhension sur le mode de fonctionnement de vos hôtes.

Technique avec pesticide

Contrairement à ce qu’on pense souvent, la pulvérisation n’est pas très efficace pour tuer les fourmis. Les insecticides liquides sont plus efficaces. Vous pouvez également mettre de la nourriture empoisonnée sur leurs chemins, les ouvrières se chargeront de la distribuer à toute la colonie. Toutefois, lorsque la colonie continue à s'étendre, faites appel à une compagnie de désinsectisation. L’expert dépêché sur les lieux sera plus à même de prendre la mesure du problème. Ainsi, il pourra fabriquer un insecticide approprié qu’il administrera sur les fourmis. De même, il pourra également se munir de terre de diatomées fossilisées pour combattre vos hôtes indésirables. Dans tous les cas, le professionnel sera plus avisé à traiter la question.

Foire aux questions

Comment les fourmis communiquent-elles ?

Pour communiquer les fourmis se servent le plus souvent des phéromones. Elles dressent donc leurs antennes pour distinguer le message que véhicule l'odeur dont elles sont en présence. Il peut s'agir du signalement d'une source de nourriture ou de la préparation à un combat. ?

Quel traitement contre les fourmis à Pennes-Mirabeau ?

Le traitement peut alterner entre un traitement local à une véritable prise en charge. Commencez par vous éloigner de l’endroit où vous avez été piqué. Ensuite, nettoyez toute la zone et mettez-y de la glace ou de l’eau froide. En cas de réaction allergique sévère, rendez-vous immédiatement dans un centre hospitalier.

Comment éradiquer les fourmis à Pennes-Mirabeau ?

Les mesures d’éradications peuvent se faire avec ou sans les produits chimiques. Toutefois, nous vous conseillerons de recourir à une agence de désinsectisation.

Quels sont les différents types de fourmilières ?

Quatre types de fourmilières peuvent être dénombrés. Nous avons les fourmilières à dôme qui sont des nids apparents pour être facilement détruits par l’homme ou par des animaux. Les fourmilières construites sous terre qui sont de véritables merveilles architecturales. Nous avons également les fourmilières vivantes qui sont une succession de chaines de fourmis tendant à protéger la reine. Pour finir, les nids de fourmis champignonnistes pouvant être aménagés sous terre ou directement sur une plante.

Quelle est la fourmi la plus agressive au monde ?

Il s’agit en effet de la fourmi sauteuse encore connue sous le nom scientifique de Myrmecia pyrifomi. Son agressivité lui a même d’intégré le livre Guinness des records. Quand elles piquent, elle inocule un venin qui cause d’atroces douleurs à sa victime.

4.8 / 5 (5 votes)
Entreprise désinsectisation fourmis dans les Bouches-du-Rhône